• slide.jpg
  • slide2.jpg

Décret exécutif n°98–188 du 7 safar 1419 correspondant au 02 juin 1998 portant création, organisation et fonctionnement du Centre National de Toxicologie.
Devant les perspectives de développement de l’environnement chimique en Algérie et afin de répondre à toutes les sollicitations, des différents secteurs d’activité. Les impératifs de protection et de promotion de la santé ont conduit les pouvoirs publics à se doter d’un Centre National de Toxicologie.

Ce Centre National de Toxicologie est érigé en 1998 sous l’égide du Ministère de la Santé, la Population et la Réforme Hospitalière. Celui-ci est garant de la santé du citoyen et doit prendre en charge les problèmes toxicologiques avec les autorités nationales.

La préoccupation de la santé publique coïncide actuellement avec l’évolution industrielle. Dans ce contexte la toxicologie est une science qui assure que "l’objet " commercialisé ne comporte pas de risque au moment de la « consommation ».

Ce développement, de la toxicologie est aussi en partie lié à celui de la commercialisation des biens, nécessitant une harmonisation au niveau international.

Cette harmonisation basée sur des critères scientifiques rigoureux a pour but la protection de la santé du malade, du consommateur à un niveau élevé et suffisant pour parer aux dangers auxquels il est exposé notamment par son environnement et par les conditions de vie et d’alimentation : médicaments, eau, produits ménagers, polluants, produits cosmétiques…

Une telle structure permet de :

Prévenir le risque toxique que l’utilisation de ces produits pourrait entraîner.
Mettre en place un système de surveillance, d’information, de contrôle, d’analyse et donc un système de veille sanitaire (toxicovigilance ).
Donner au législateur les éléments, les arguments et les preuves scientifiques pour établir un arsenal juridique et promulguer des lois et des règlements.
Ce centre participe à une politique de prévention avec un impact sur l’économie nationale et la politique de la santé.